Pour permettre à tous les candidats au Baccalauréat de France d'être évalués dans les mêmes conditions  en 2021, nous relayons ci-dessous les mots d'Anne COFFINIER, fondatrice et présidente de l'association "Créer son école".

Chers parents d'élèves,

 

Nous avons eu la confirmation que vos enfants seront traités comme  des candidats individuels (candidats libres) pour cette session du baccalauréat, alors qu'ils sont normalement scolarisés dans un établissement : ils n'auront pas la possibilité de bénéficier du contrôle continu pour valider les épreuves de spécialités (coefficient 16) et seront soumis au contrôle final.

 

Il y  donc une rupture d'égalité entre les candidats.

 

En effet, le contrôle continu ne porte que sur le programme de terminale alors que le contrôle final portera sur le programme de 1ère et de terminale. Nos élèves passeront entre 8 et 14 épreuves d'affilée dans des centres d'examen type Arcueil, quand ceux des lycées publics n'en passeront que deux, dans leurs propres locaux.

 

Nous allons donc tenter un recours en justice (en référé) pour faire constater cette injustice qui découle de cette problématique de santé publique.

Nous souhaitons, comme vous, que vos enfants puissent être évalués dans les mêmes conditions que ceux des établissements sous contrat.

 

Il faut donc réagir très vite. Pour ce faire, j'invite tous les parents d'élèves mineurs et tous les élèves majeurs à mandater par e-mail notre avocat, maître Hugues Lacoste de Lareymondie, pour les représenter afin de contester les textes relatifs au Bac 2021. 

Veuillez adresser ce mandat accompagné de la photocopie de votre carte d'identité, votre adresse actuelle, et d'un certificat de scolarité via le formulaire accessible en cliquant ici.

 

Nous transmettrons ces pièces à notre avocat.

 

Nous insistons sur le caractère urgent : c'est la condition pour connaître une issue favorable à ce recours.

Bien à vous,

Anne Coffinier

Présidente de l'association "Créer son école"